Les Rochers de la Bande noire sont des falaises en forme de surplomb situées au-dessus d’un sentier. Ces falaises très touristique représentaient auparavant un site de refuge pour les contrebandiers et les soldats de la Grande Armée. Jusqu’à nos jours, il s’y trouve encore des graffitis en italien qui étaient réalisés par les Savoyards. On y trouve également des inscriptions qui font penser à Napoléon. Il s’agit en effet d’un lieu pittoresque dont la beauté est unique. Cet endroit présente des intérêts géologiques par ses aspects géomorphologique, sédimentologique et tectonique.

rochers de la bande noire

Les aspects géomorphologiques des rochers de la bande noire

Les différents aspects donnent aux Rochers de la Bande noire un important intérêt géologique et touristique. La ruelle surplombée par ces roches se prolonge en longueur sur au moins 250 m. Elle se situe aux abords d’une paroi haute de 25 m et le Conglomérat principal domine cette paroi. Son tracé est régulier et sa régularité est modulée en fonction des endroits donnés. Les inflexions sont observées soit en des blocs décollés ou encore effondrés. Elles figurent précisément sur les fissures et les couloirs évidés.

Le tracé de la paroi atteste l’existence d’un réseau de fissures et ce dernier s’oriente vers le nord-sud. Le trait de la paroi est de plus divisé en panneaux, en équilibre précaire et en différentes lames. Par ailleurs, sa base s’évide très facilement. Elle est en effet plus sensible au gel et se compose de grès vosgien, moins perméable et plus tendre. Aux abords de la paroi se trouvent parfois des amoncellements. Ceux-ci sont généralement provoqués par la rupture des piliers.

Au-dessus d’un banc évidé, les masses rocheuses sont soumises à des tensions. Cela s’observe en d’autres endroits comme Petit Abri. En outre, les masses rocheuses finissent aussi par se disloquer. C’est l’effet de leur poids et c’est cette dislocation qui crée des cavités et des niches.

Les aspects tectoniques des rochers de la bande noire

Suivant l’altitude du niveau repère qui est constitué par la corniche du Conglomérat Principal, on peut aborder la tectonique. Il faut suivre cela latéralement pour aborder la tectonique des grès qui sont dans le secteur d’Oberhof. Vous pouvez également les observer sur un site près de l’aire de stationnement. Il y a un sentier signalé par un panneau qui descend vers la Grotte des Amoureux. Il se trouve immédiatement à proximité du ruisseau du Nesselbach. La Grotte des Amoureux occupe une cavité du Conglomérat Principal. Ce lieu est haut de 195 m, ce qui ne s’accorde pas à l’altitude des Rochers de la Bande noire. La limite Conglomérat-grès vosgien est quasi horizontale à leur hauteur. Elle se situe à 225 m avec un passage d’une faille nord-sud au niveau du vallon.

Entre le compartiment ouest affaissé et celui portant la Bande noire, elle crée un rejet de vingt mètres. Il y a un deuxième site le long de la Départementale 133. La corniche que forme le Conglomérat peut être observée le long de ce trajet. Elle se trouve sur la rive gauche à une altitude de 230 m en moyenne. Au sein de la végétation, elle court sur pas moins d’un kilomètre. Un peu avant Oberhof, on peut observer un promontoire rocheux un peu élevé qui atteint 220 m de haut.

Les aspects sédimentologiques des rochers de la bande noire

Deux ensembles en superposition du Buntsandstein moyen constituent la paroi rocheuse de la Bande noire. Il s’agit de la table du Conglomérat qui recouvre le Grès vosgien supérieur. Le sommet du Grès vosgien supérieur affleure aux abords de la paroi. Cela est en réalité dû aux végétaux présents dans les joints de stratifications et en des partis de grès argileux. En dimensions respectables, il dispose de cavités naturelles. Le Conglomérat Principal constitue sa partie supérieure.

Au niveau du Grès vosgien supérieur, des faisceaux arqués s’entrecroisent avec un litage oblique. À quelques mètres des rochers de la Bande Noire se situe une petite grotte. Cette dernière surpasse de quelques pas le ruisseau du Nesselbach qui se prolonge sur le plateau lorrain. Cette grotte dite des Amoureux a servi par le passé d’habitat pour les soldats de la garnison de Phalsbourg. Par ailleurs, les rochers de la Bande noire constituent un large surplomb au-dessus du sentier. Ce surplomb représente un abri-sous-roche connu sous l’appellation de « grotte de la Bande noire ». Entre 1830 et 1838, cet endroit aurait servi de repaire à une bande de fraudeurs.